EN RESTAURANT

Agir sur les gestes au quotidien

LE PLAN ENERGIE

Par définition, l'énergie la moins polluante est celle qui n'est pas consommée. En partant de ce constat, McDonald's France a progressivement construit son «plan énergie» autour de trois piliers complémentaires :

1. Réduire et optimiser les consommations d'énergie des restaurants,

2. Accroître l'efficacité énergétique des équipements et produire de l'énergie renouvelable,

3. Faire le choix des énergies renouvelables, en couvrant 100% des consommations électriques des restaurants avec des certificats verts dès 2010 et avec des garanties d'orignine à partir de 2012.

Initiée depuis plusieurs années, la réduction des consommations énergétiques a été structurée dès le début de l'année 2008 par la création de la fonction de "référent environnement" et le déploiement au niveau national du plan d'allumage des équipements de cuisine.

En 2010, les deux nouveaux grands axes de progrès dans le domaine de l'énergie ont été mis en œuvre :

›   le déploiement de l'installation des pompes à chaleur dans les restaurants, avec fin 2010 : 1 293 équipements installés,
›   le choix de l'électricité verte. La totalité des consommations électriques des restaurants est couverte des certificats verts dès 2010 et avec des garanties d'orignine à partir de 2012.

Poursuivre chaque année le déploiement des actions en restaurant et engager de nouvelles initiatives : c'est la méthode de travail qui a été instaurée pour maîtriser les consommations d'énergie de l'enseigne.


Électricité d'origine renouvelable

Le système des Garanties d'origine est un moyen de traçabilité du caractère renouvelable de l'électricité en France.

L'émission d'une garantie d'origine signifie qu'un MWh d'électricité d'origine renouvelable a bien été produit et injecté sur le réseau de distribution.
Ce système découle d'une directive européenne visant à promouvoir l'utilisation d'énergie d'origine renouvelable (directive 2009/28/CE).Cette directive a été transposée en France par l'ordonnance n°2011_1105 du 14 septembre 2011, complétée par le décret n° 2012-62 du 20 janvier 2012.

Certificats verts

Émission de Garanties d'Origine : pour couvrir l'électricité consommée par le restaurant.

Les restaurants sont toujours reliés et alimentés par le réseau de distribution (fourni en électricité d'origine nucléaire, fossile et renouvelable). L'origine des électrons consommés par le restaurant n'est donc pas déterminable.
Toutefois, l'achat de garanties d'origine permet à chaque restaurant en France de garantir qu'une quantité d'électricité d'origine renouvelable équivalente à sa consommation a bien été injectée dans le réseau et ainsi de couvrir sa consommation d'électricité.

Le système des garanties d'origine fonctionne indépendamment de la fourniture physique d'électricité mais il permet aux restaurants de s'approprier en quelque sorte une part de la production française d'électricité.


Le dispositif EcoProgress®

Un dispositif de management environnemental dans chaque restaurant piloté par un « référent environnement ».

EcoProgress

Le dispositif EcoProgress® permet d'optimiser la performance environnementale d'une entreprise en réseau. L'ensemble de la chaine d'action y est intégrée, depuis la saisie des données jusqu'au suivi de la mise en œuvre opérationnelle sur site. Le dispositif permet également de compiler l'ensemble des données des sites composant le réseau et de mesurer les progrès à l'échelle nationale.

Ce dispositif s'articule autour d'un triptyque original : le déploiement d'un logiciel adapté à l'activité, la mise en place d'un réseau de  référents environnement et une équipe d'accompagnement dédiée qui administre le système et surtout anime le  réseau des référents au quotidien via des solutions de « classes à distance » (technologie issue du e-learning).

Le système des classes à distance facilite les échanges entre référents, les bonnes pratiques étant ainsi mieux partagées. Le référent environnement devient le conducteur du changement au sein de chaque site (à la fois sur les préoccupations environnementales, les procédés et les pratiques opérationnelles : économies d'énergie, d'eau, de consommables..).


Préserver la ressource en eau

La gestion de l'eau en restaurant est aujourd'hui bien maîtrisée. Les consommations sont réduites grâce à l'installation d'équipements efficaces : mousseurs sur les robinets (30 à 35% d'économies d'eau par an), urinoirs sans eau (150 à 200 m3 d'eau économisés chaque année), récupérateurs d'eau de pluie pour l'alimentation des chasses d'eau, le nettoyage des terrasses et l'arrosage des espaces verts. Pour améliorer encore la qualité des eaux rejetées, des tests sont également en cours dans plusieurs restaurants. Une gamme verte à base d'actifs végétaux pourrait à terme remplacer les produits d'entretien classiques utilisés pour les sols, les multisurfaces et la lessive. Des bactéries capables de dégrader la matière organique pourraient permettre de rendre les bacs à graisses plus performants et de rejeter une eau plus propre dans le réseau en limitant la fréquence de curage des bacs.

Le grand défi en matière d'eau reste pour McDonald's France, la réduction de l'impact des activités agricoles, en amont de ses filières d'approvisionnement. Et McDonald's entend le relever dans les dix années à venir grâce à l'expérimentation puis, au déploiement de nouvelles pratiques dans le cadre de son plan agroécologique : solutions d'irrigation innovantes, réduction de l'utilisation d'engrais de synthèse et de l'usage de produits phytosanitaires (pesticides, herbicides, fongicides…). McDonald's dispose ainsi d'une stratégie complète et cohérente pour préserver la ressource en eau, tant en terme de quantité que de qualité, depuis le champ jusqu'au restaurant.


Intégration paysagère

environement

Un programme de rénovation architecturale des restaurants pour faire partie intégrante du paysage urbain.

Le programme Full Image a été lancé en 2010 avec pour objectif de rénover l'extérieur de la quasi-totalité des restaurants en France d'ici 2013. Après l'étape de la rénovation intérieure avec plus de modernité et de convivialité pour les clients, il était nécessaire de travailler également les extérieurs.
Sur le plan visuel, le programme comprend :
›   une rénovation complète des façades des restaurants,
›   une nouvelle signalétique pour les restaurants avec service au volant,
›   des totems et enseignes mieux intégrés dans le paysage urbain et péri-urbain,
›   une réduction de l'impact environnemental des restaurants,
›   la mise en place de pompes à chaleur CO2.

Pour les bâtiments, des matériaux plus nobles sont choisis comme le bois, la pierre pour les sols, ou encore des couleurs plus douces comme le vert ou le brun (coloris bois) qui seront déployés d'ici à 2013 dans 80% des restaurants issus de forêts gérées de manière durable ou d'installer. Ces changements aident à une meilleure intégration dans le paysage environnant. Les bonnes pratiques environnementales ne sont pas oubliées, avec l'intégration de pompes à chaleur CO2 qui seront déployées dans 80% des restaurants (compte tenu des contraintes techniques). Les franchisés ont aussi la possibilité d'utiliser des candélabres extérieurs en bois issus de forêts gérées de manière durable, ou d'installer des « poubelles Drive », permettant aux clients de jeter leurs emballages sans descendre de leur voiture. Un cahier des charges « espaces verts » à destination des paysagistes a également été mis en place afin d'aménager les espaces extérieurs de façon plus durable, c'est-à-dire avec un faible apport en eau et dans le respect de la biodiversité.


Batiment HQE

McDonald's France s'est lancé, en 2010, dans une démarche de certification Haute Qualité Environnementale ® Exploitation de ses restaurants. C'est une démarche à la fois technique et managériale puisque la certification HQE® Exploitation tient compte de la qualité environnementale intrinsèque du bâtiment (structure, matériaux, équipements performants) et de la gestion quotidienne du restaurant, (procédés de contrôle, de maintenance et de suivi des consommations..).

Restaurant Les deux évaluations sont faites selon 14 cibles réparties dans 4 domaines :

›   L'écoconstruction (relation du bâtiment avec son environnement, structure, matériaux...),
›   L'écogestion (énergie, eau, déchets, maintenance),
›   Le confort (visuel, acoustique, olfactif, hygrothermique),
›   La santé (qualité de l'air, de l'eau…).

Chacune des 14 cibles peut être évaluée en niveau « Bas », « Performant » ou « Très Performant » et ne pas atteindre le niveau « Bas » pour une seule cible est éliminatoire. De plus, il existe une troisième grille d'évaluation appelée « qualité environnementale des pratiques qui porte sur la manière dont est exploité le restaurant en termes de communication, de management et d'achats. La certification est attribuée pour une période de 5 ans, durant laquelle le restaurant doit se fixer des objectifs d'amélioration par rapport à son niveau initial.

Après audit,  la certification HQE® Exploitation a été accordée à un premier restaurant en France en 2011 et il s'agit d'un restaurant McDonald's, celui de Plaisance du Touch.


Le déplacement des salariés

environement

Si McDonald's France souhaite participer de manière significative à la lutte contre les changements climatiques et atteindre l'objectif ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre  de 60% entre 2005 et 2020 sur son périmètre restaurant, il faut qu'il s'intéresse à tous les postes émetteurs. Cela implique de travailler sur la question du déplacement des salariés, qui représente une part non négligeable de l'impact carbone des restaurants.

Le sujet n'est pas simple. Il s'agit pour McDonald's France d'identifier un dispositif capable d'encourager ses plus de 63 000 salariés  à utiliser des moyens de transports plus propres ou encore à co-voiturer pour effecteur  leur trajet domicile-travail. Les solutions à étudier devant à la fois être déployables dans tous les restaurants et  tenir compte des spécificités des différents  territoires où l'enseigne est implantée. Pour travailler sur ce thème, McDonald's a sélectionné une candidature intéressante dans le cadre de son appel à projets environnementaux. Un groupe d' étudiants  de l'université catholique de Lille doit étudier la faisabilité de mise en place d'un « Plan de Déplacement d'Entreprise »  adapté à l‘activité des restaurants.  

A partir des conclusions de ce projet, attendues courant  2012, McDonald's devrait être en mesure de définir un programme d'actions pour réduire l'impact environnemental  des déplacements des salariés.